Accueil du site > NOS ACTIONS > Visite du réservoir de Lescat le 13/11/2014

Visite du réservoir de Lescat le 13/11/2014

dimanche 16 novembre 2014, par EAUCH BIEN COMMUN

Accueillies par Jean Falco, adjoint au maire d’Auch, par Nathalie Dispan, technicienne mairie et par le personnel de Véolia une dizaine de personnes, munies de casques et de bottes, descendent dans le réservoir. En effet il est en période de renouvellement d’eau. L’opération s’effectue en plusieurs étapes : vidanger, nettoyer, désinfecter avant de remettre l’eau à niveau ce qui correspond à une semaine de travaux tous les ans. A cette occasion, tous les membres du nouveau conseil municipal ont été invités à la visite ainsi que les délégué.es des associations membres de la régie municipale de contrôle des services de l’eau et de l’assainissement. EAUCH Bien commun y était.

Ce bassin est la plus belle réserve d’eau de la ville d’Auch autant par son volume que par la superbe architecture de voûtes et de piliers en pierre. Sur le site de Lescat il y a deux réservoirs : un de 7000 m3 et un autre de 16000 m3 ce qui fait un total de 23000 m3. Les autres châteaux d’eau ont une réserve de 4000 m3. Auch dispose de 27000 m3 d’eau potable à distribuer à ses habitant.es.

La construction de cet ouvrage qui remonte à la deuxième moitié du 19ème siècle a été motivée par trois raisons :

  • poussée démographique entre 1841 et 1886 ; la population passe de 10800 à 15000 habitant.es.
  • besoins importants d’eau pour les chevaux et les hommes des casernes présentes ; d’ailleurs le ministère de la guerre financera une partie de la construction.
  • faire face aux périodes de sècheresse pendant les trois mois d’été.

Maires impliqués dans l’élaboration de la réserve d’eau sur le Roc de Lescat :

  • Henri Druilhet, maire de 1832 à 1843 → projet en 1836,
  • Louis Destieux, maire de 1861 à 1867 →premier réservoir construit de 1864 à 1868,
  • Louis Aucoin, maire de 1890 à 1900 → deuxième réservoir construit de 1894 à 1908.

Les sources des vallons de Bordeneuve, Féjoulin et Carles alimentent d’abord cette réserve. En 1856 l’usine Saint-Martin est construite. Un double bélier, installé en 1881 par le fondeur Ernest Bollée, monte l’eau du Gers depuis l’usine vers le réservoir.

Les chantiers de construction de ces deux réservoirs dans le Roc de Lescat furent particulièrement éprouvants pour les hommes et pour les entreprises qui font faillite. L’excavation du roc présente de grosses difficultés. Des terrassiers, des tailleurs de pierre et des maçons travaillent sur ce site.

Dans les archives il est fait mention d’un mort au cours de ces travaux. En 1894 des terrassiers se révoltent ; ils veulent être mieux payés. Dans un premier temps l’approvisionnement en matériaux est local : sable du Gers, chaux d’Ornézan, pierre de Maillossis et de Saintes. Le bois utilisé pour cintrer les voûtes provient des forêts proches : chênes, pins et châtaigniers. Dans un deuxième temps des matériaux de meilleure qualité seront acheminés vers Auch : la chaux vient de Grenoble.

Aujourd’hui cet ouvrage monumental qui stocke l’eau potable en provenance de l’usine Saint-Martin constitue 85 % de l’approvisionnement de la ville d’Auch. Quelques fuites, particulièrement difficiles à localiser, préoccupent les services de l’eau. Cette grande réserve est précieuse. En effet en cas de pic de pollution dans le Gers, le puisage dans la rivière serait interrompu et les 23000m3 d’eau potable stockés dans les réserves de Lescat seraient restitués à l’usine Saint-Martin pour approvisionner la population pendant deux ou trois jours.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0